accueil

audio / vidéo

discographie

photos

presse

répertoire

agenda

contact

 

EN

Biographie

La mezzo-soprano belge Angélique Noldus a récemment débuté avec brio au Stadsschouwburg d'Amsterdam en interprétant le rôle de Bradamante dans Alcina, mis en scène par Pierre Audi et dirigé par Christophe Rousset. Suite à ce succès, elle a été immédiatement invitée à chanter ce rôle au Teatro Real Madrid ainsi qu'au Semperoper de Dresden.

Le répertoire d'Angélique Noldus est très varié (elle chante dans neuf langues) et s'étend du baroque au contemporain : elle a débuté à l'Opéra Bastille de Paris dans le rôle de Siebel (Faust de Gounod) et a interprété le rôle d'Annio dans la Clemenza di Tito au Teatro Nacional de Sao Carlos (Lisbonne) ainsi que Mercédès (Carmen), Fox (La petite renarde rusée/Janacek) et Nicklausse/la Muse (Contes d'Hoffmann) à L'Opéra de Lyon.
L'Opéra national du Rhin l'a invitée à chanter Komponist (Ariadne auf Naxos), Krista (Vec Makropulos), Thea (Frühlings Erwachen), Meg Page (Falstaff) et au Vlaamse Opera, elle a chanté son premier Cherubino, Amore/Alinda (Il Giasone/Cavalli) et Meg Page.
Par ailleurs, avec le Poème Harmonique, elle a interprété les rôles de Mélisse et Charite dans Cadmus et Hermione de Lully au Grand Théâtre du Luxembourg, au Théâtre de Caen et au Grand Théâtre d'Aix-en-Provence.
Plusieurs maisons d'opéra l'ont invitée aux Etats-Unis : Dritte Dame (Zauberflöte) à la Brooklyn Academy of Music à New York et 'cover' de Annio (Clemenza di Tito) au Metropolitan Opera à New York.

Régulièrement invitée à La Monnaie, Angélique Noldus a participé à la création mondiale de Frühlings Erwachen (Benoît Mernier) et à La Calisto (Cavalli). Elle y a chanté également Blumenmädchen/Zweite Knappe (Parsifal) dans la mise en scène acclamée et récompensée de Romeo Castellucci. Elle a également interprété Dorothée (Cendrillon/Massenet), Stéphano (Roméo et Juliette/Gounod) et récemment une très convaincante Bradamante.

En concert, Angélique chante dans de nombreuses salles d'Europe et d'Asie : La Cité de la Musique à Paris, le Palais des Beaux-arts à Bruxelles, la salle philharmonique de Liège, l'Auditorium de Dijon, le Hall d'exposition universelle à Shanghai, le Palau Musica Catalana d'Espagne, la Kölner Philharmonie, le Theater an der Wien et le Concertgebouw d'Amsterdam.

Angélique a travaillé avec de nombreux chefs : Louis Langrée, Christophe Rousset, René Jacobs, Leonardo Garcia Alarcon, Alain Altinoglu, Vincent Dumestre, Laurence Equilbey, Hartmut Haenchen, Patrick Davin, Guy van waas, Pierre Cao, Theodor Guschlbauer et metteurs en scène : André Engel, Pierre Audi, Romeo Castellucci, Laurent Pelly, Olivier Py, Vincent Boussard, Robert Carsen.

Elle s'est produite avec l'Orchestre philharmonique de Liège, les Talens lyriques, les Agrémens, l'Orchestre National de Belgique, l'Ensemble orchestral de Paris dans des oeuvres telles que le Requiem, la Krönungsmesse et Vesperae solennes de Confessore de Mozart, la 9e de Beethoven, la Petite messe solennelle et le Stabat Mater de Rossini, les Liebeslieder et Neue Liebeslieder de Brahms, le Sommernachtstraum de Mendelssohn, l'Enfance du Christ de Berlioz, la Missa in tempore belli et la Scena di Berenice de Haydn.

Elle participe également aux enregistrements de Parsifal, Frühlings Erwachen, Il Giasone, Alcina et récemment le Requiem de Mozart (Festival d'Ambronay).

Diplômée de l'I.S.T.I. (Institut supérieur de traducteurs et interprètes) et des Conservatoires Royaux de Liège et de Bruxelles, la mezzo-soprano belge Angélique Noldus a suivi plusieurs masterclasses à l'Opéra Studio de La Monnaie pour ensuite devenir membre de l'Opera Studio Nederland, Amsterdam. Elle débuta avec Mozart : la Dritte Dame (Zauberflöte) à La Monnaie, Cherubino (Nozze di Figaro) au Vlaamse Opera et à l'Opéra de Nancy.